Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement approuve une ligne de crédit de 70 millions d’euros et une prise de participation de 24 millions de dollars en faveur de la Banque ouest-africaine de développement

Publié le par Rédaction

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement approuve une ligne de crédit de 70 millions d’euros et une prise de participation de 24 millions de dollars en faveur de la Banque ouest-africaine de développement

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement  a approuvé, le 13 décembre à Abidjan, une ligne de crédit de 70 millions d’euros et une prise de participation de 24 millions de dollars au profit de la Banque ouest-africaine de développement.

La ligne de crédit permettra de soutenir les entreprises de l’Union économique et monétaire ouest-africaine, en particulier dans les secteurs créateurs d’emplois notamment l’agroalimentaire, les énergies renouvelables, la santé, l’information et les télécommunications, durement touchés par la pandémie de Covid-19.

Les 70 millions d’euros font partie d’une facilité de 150 millions d’euros, qui sera cofinancée avec d'autres institutions de financement du développement.

La prise de participation de 24 millions de dollars s’inscrit dans le cadre d’une opération d’augmentation de capital, qui permettra à la Banque africaine de développement de porter sa participation de 0,55 % à 1 %, et de conserver ainsi son siège au Conseil d’administration de la Banque ouest-africaine de développement.

La Banque africaine de développement soutiendra en outre, la Banque ouest-africaine de développement dans la mise en place d’un programme d’assistance technique visant à intégrer les aspects liés au genre dans son processus d’examen des projets et à promouvoir l’entrepreneuriat féminin, grâce à un financement de l’Initiative de financement des femmes entrepreneures (We-Fi). Le projet devrait contribuer à la création ou à la consolidation d’au moins 5 900 emplois (dont 2 000 destinés aux femmes).

La facilité est parfaitement alignée sur trois des cinq priorités stratégiques de la Banque, les « High 5 », à savoir : « nourrir l’Afrique », « industrialiser l’Afrique » et « améliorer la qualité de vie des populations en Afrique ». 

Commenter cet article