La Côte d'Ivoire a été annoncée comme l'hôte de la troisième édition de la Foire commerciale intra-africaine en 2023

Publié le par Rédaction

La Côte d'Ivoire a été annoncée comme l'hôte de la troisième édition de la Foire commerciale intra-africaine en 2023

L'ancien Président Olusegun Obasanjo, Président du Conseil consultatif de l'IATF, tout en annonçant le succès de la candidature de ce pays d'Afrique de l'Ouest, a remercié Son Excellence le Président Alassane Ouattara de Côte d'Ivoire d'avoir présenté une candidature animée, dans l'esprit d'ouvrir des opportunités de commerce et d'investissement au sein de L'Afrique et au-delà pour l'Afrique d'aujourd'hui et de demain.

L'Afrique du Sud a dû intervenir à la dernière minute et prendre en charge l'hébergement de Kigali Rwanda pour la deuxième édition en 2021, après que Covid-19 a déstabilisé les préparatifs de l'économie en croissance rapide de l'Afrique de l'Est pour la même chose.

L'événement inaugural a eu lieu au Caire, en Égypte, en 2018, et a marqué une reprise du voyage du continent vers une initiative de commerce et d'investissement autonome et réussie - la plus grande au monde depuis la formation de l'Organisation mondiale du commerce.

La Foire commerciale intra-africaine est considérée comme un moyen de parvenir à l'Accord sur la zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA) qui est entré en vigueur le 1er janvier 2021 et rassemble un socle de soutien d'environ 1,3 milliard de personnes avec un PIB cumulé de environ 4 000 milliards de dollars.

S'adressant à la cérémonie d'ouverture de l'IATF2021 au Centre international de conférences de Durban le 15 novembre 2021, le président et président du conseil d'administration de la Banque africaine d'import-export, le professeur Benedict Oramah a déclaré que le concept d'une foire commerciale pour stimuler la croissance et Le développement de la ZLECAf n'aurait pas pu mieux tomber, étant donné les fruits de l'événement inaugural au Caire, en Égypte en 2018, qui a réuni 1 100 exposants et environ 7 000 participants de 45 pays.

Au cours de cet événement, selon le professeur Oramah, des accords d'une valeur d'environ 32 milliards de dollars américains ont été facilités et à ce jour, environ 25 milliards de dollars américains d'accords ont été mis en œuvre, avec 2,5 milliards de dollars américains supplémentaires en cours de traitement, une représentation d'un taux de réussite incroyable de 83 pour cent.

Parmi les autres réalisations de l'événement du Caire IATF2018, citons l'histoire d'un jeune entrepreneur nigérian, qui a participé au salon 2018, grâce à la Fondation Elumelu, a été identifié par des investisseurs singapouriens lors du salon et produit désormais des drones à des fins agricoles à Singapour.

Un autre est l'accord conclu lors de l'événement entre le gouvernement du Soudan du Sud et El-Sewedy Electric d'Égypte, qui a conduit au développement d'un grand projet d'énergie solaire au Soudan du Sud.

C'est également lors de la première édition du Continental Trade Fair, que le plus grand contrat EPC intra-africain pour un projet d'énergie hydroélectrique d'une valeur de 2,9 milliards de dollars américains a été signé entre le gouvernement de Tanzanie et deux grandes sociétés d'ingénierie égyptiennes, à savoir El-Sewedy Electric. et les entrepreneurs arabes. Le financement a été coordonné par Afreximbank et a été entièrement soutenu par un consortium de banques africaines. Le projet vise à générer 2 100 mégawatts d'énergie hydroélectrique, ce qui représente 42 % de l'objectif tanzanien de générer 5 000 mégawatts d'ici 2025, et à créer plus de 6 000 emplois en Égypte et en Tanzanie.

À Durban, près de 11 000 délégués s'étaient déjà inscrits pour participer le premier jour, avec plus de 1 100 exposants alignant leurs marchandises et leur commerce et envisageant de signer des accords d'une valeur de plus de 40 milliards de dollars américains.

Commenter cet article