En 10 ans la Fondation Tony Elumelu a injecté 100 millions de dollars dans le financement de 10000 entrepreneurs

Publié le par Kamagaté Issouf

En 10 ans la Fondation Tony Elumelu a injecté 100 millions de dollars dans le financement de 10000 entrepreneurs

En 10 années d’existence La Fondation Tony Elumelu (Tef), a autonomisé et financé près de 10 000 entrepreneurs africains originaires de 54 pays africains dans le cadre de son programme d'entrepreneuriat Tef d'un montant de 100 millions de dollars américains, a révélé Ifeyinwa Ugochukwu, la présidente directrice générale de la Fondation Tony Elumelu.

La Pdg a fait cette déclaration, lors de la fin de formation la formation plus de 200 000 entrepreneurs aux compétences de base en gestion d'entreprise dans le cadre de son programme d'entrepreneuriat Tef 2021. Qui donne aux entrepreneurs les compétences essentielles nécessaires pour lancer et gérer leurs affaires à un stade précoce de la croissance. Chaque année, après avoir été soumis à un processus d'examen du plan d'affaires, les entrepreneurs les plus performants participent ensuite à la phase de lancement du programme, après quoi ceux qui réussissent reçoivent un capital d'amorçage non remboursable de 5 000 USD chacun.

« Nous demeurons résolus à donner aux entrepreneurs africains les ressources et le soutien nécessaires qui garantiront que leurs entreprises peuvent évoluer et conduire un changement durable sur le continent...Notre engagement à transformer l'Afrique est encore renforcé par la passion, la résilience et le talent des entrepreneurs de haute facture qui intègrent notre programme phare. », soutient Ifeyinwa Ugochukwu.

La formation des 200000 entrepreneurs a été dispensée dans les langues officielles africaines (l'anglais, le français, le portugais et l'arabe), à travers le  Tef Connect, la plate-forme numérique exclusive de la Fondation qui fournit un programme de renforcement des capacités, des conseils et des réseaux commerciaux à plus d'un million d'Africains.

issouf.kamagate@lekiosque-deleco.com

Commenter cet article