Côte d'Ivoire : Malversation financières  de plus de 1,8 Fcfa milliards à l’AGEF

Publié le par Kamagaté Issouf

Côte d'Ivoire : Malversation financières  de plus de 1,8 Fcfa milliards à l’AGEF

La direction générale de l’Agence de gestion foncière (Agef) est au cœur d’un scandale financier. Le directeur général de cette structure étatique, Coulibaly Lamine, est pointé du doigt dans une affaire d'enrichissement illicite et de blanchiment de capitaux portant sur un montant de 8 172 572 Fcfa, explique le juge d'instruction en charge du 12ème cabinet au pôle pénal économique et financier du Tribunal de 1ère instance d'Abidjan, Pale Megostin.

Depuis le mardi 15 juin, dans l’attente d’un procès, Coulibaly Lamine a été placé en détention préventive à la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan (Maca), conformément aux dispositions du Code pénal, de l’ordonnance 2013-660 du 20/09/2013 relative à la prévention et à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées, et de la loi n°2016-992 du 14 novembre 2016 relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

De sources judiciaires, c’est l’Etat de Côte d’Ivoire qui  « a mandé et ordonné aux huissiers de justice, de pouvoir à l'exécution du présent mandat ».

Dans cette  affaire , d’autres complices ont été cités. A savoir Karim Ouattara, chef de service à l'Agef, interpellé pour un détournement d’un milliard Fcfa. Ainsi qu’Al Moustapha, homme du Show biz  et opérateur économique, qui est présentement aux mains de la gendarmerie, entendu pour complicité et entraves dans l'enquête.

issouf.kamagate@lekiosque-deleco.com

Commenter cet article