Télécommunication : MTN Côte d’Ivoire situe sa part de marché entre 35 et 45%

Publié le par Kamagaté Issouf

Télécommunication : MTN Côte d’Ivoire situe sa part de marché entre 35 et 45%

Pour le directeur général de Mtn Côte d’Ivoire, Djibril Ouattara, même s’il est difficile de définir la part du marché de sa filiale du fait d’une disparité dans les segments d’activité – certains opérateurs ont hérité du fixe en plus de la fibre et des câbles sous-marins- elle pourrait se situer entre 35 et 45% ;

Devant la presse, le vendredi 7 Mai, le patron de la filiale Côte d’Ivoire du géant Sud-africain de la télécommunication a soutenu que les champs d’exploitations ne sont pas régulés par le même opérateur. « Nous ne sommes pas toujours régulés par le même organe. Nous faisons aussi le mobile money qui représente 20% de notre revenu, qui ne sont pas déclarés publiquement à l’Autorité de régulation des Télécommunication de Côte d’Ivoire (Artci). Certains opérateurs sont aussi sur les réseaux fixes », s’est justifié Djibril Ouattara.

Conscient de la grande percée du téléphone portable avec ses 40 millions de lignes en Côte d’Ivoire sur une population de 27 millions d’habitants, Mtn Côte d’Ivoire qui explorait également la dématérialisation des rechargements, s’est engagé à fournir d’autres types de services financiers mobiles pour des personnes qui n’avaient pas accès aux systèmes traditionnels des banques. « Il y avait des petits ménages qui avaient besoin de faire des transactions financières, mais n’avaient pas accès aux banques classiques. C’est de là qu’est partie l’idée du mobile money », nous fait savoir le directeur général, encadré de tous les chefs de département de sa structure.

issouf.kamagate@lekiosque-deleco.com

Commenter cet article