Côte d’Ivoire : Le quartier Ndotré entre Attaque, coupures d’électricité et accidents de la circulation

Publié le par Kamagaté Issouf

Côte d’Ivoire : Le quartier Ndotré entre Attaque, coupures d’électricité et accidents de la circulation

Le quartier Ndotré, situé dans la commune d’Abobo (nord d’Abidjan) a été le théâtre d’attaque perpétrée par des éléments non identifiés, dans la nuit du Mardi 20 au mercredi 21 avril. Les assaillants ont pris pour cible un poste militaire situé dans ce quartier d’Abobo. Voulant forcer le passage en éliminant physiquement les éléments postés à la sentinelle, ces individus ont essuyé la riposte  des Forces armées de Côte d’Ivoire. « La réaction immédiate des sentinelles de faction a donné lieu à des échanges des tirs nourris, obligeant les assaillants à prendre la fuite », indiquait le communiqué de l’Etat major général des Armées.

Trois assaillants meurent sur le coup, un autre est neutralisé et fait prisonnier. Dans le camp de l’armée régulière, l’on note un blessé léger. Cette attaque se déroule au moment où la Côte d’Ivoire vit des situations régulières de coupures d’électricité notamment Abidjan, où les ménages sont plongés depuis des jours dans le noir. Même les quartiers cossus n’y échappent. Commerces, bureaux, cabinet, médias, toutes les couches sociales pâtissent à ce nouvel mode de vie consécutif à la perturbation du réseau électrique causée par une panne à la Centrale thermique d’Azito (Yopougon). Qui est dotée d’une capacité de plus 400MW et gérée par  le britannique Globeleq, et Industrial promotion services west africa (Ipswa), membre du réseau des sociétés du fonds Aga Khan. La panne intervient au moment où l’opérateur déploie les nouveaux équipements pour l’extension la centrale (phase IV) estimées à 170 milliards Fcfa.

Ce désagrément de l’électricité aurait dû tourner en défaveur des Faci dont la position a été attaquée, dans la nuit, à Ndotré. Ce quartier risque d’inscrire son nom dans les pages dramatiques de la capitale économique comme le carrefour de la mort de Cocody à l’époque, baptisé aujourd’hui Carrefour de la vie. En effet, le jeudi 22 avril 2021, aux environs de 05h30 du matin, un accident est survenu, entre la Cité Ado et le carrefour N’Dotré. Bilan 10 tués, 11 blessés dont 05 cas graves, ainsi que d’importants dégâts matériels. Selon le rapport de la Police nationale, quatre véhicules sont impliqués dans cet accident : un camion benne, un taxi communal de Yopougon et deux minicars.

issouf.kamagate@lekiosque-deleco.com

Commenter cet article