Côte d’Ivoire : Réflexion sur  les  politiques fiscales et budgétaires  pour  mesurer et évaluer leur performance

Publié le par Kamagaté Issouf

Côte d’Ivoire : Réflexion sur  les  politiques fiscales et budgétaires  pour  mesurer et évaluer leur performance

Plusieurs entités publiques de l’administration  financière sont réunies depuis le lundi 23 novembre à Grand Bassam pour  analyser la performance économique et financière de l’Administration Ivoirienne ainsi que l’impact des politiques fiscales et budgétaires sur les autres secteurs de l’économie de la Côte d’Ivoire.

Cette rencontre se tient quelques jours après l’adoption par  commission  des Affaires économiques et financières du projet  rectificatif de loi des finances 2020 qui a connu une légère correction en raison de la hausse des dépenses  de 354,377 milliards Fcfa. Pour un équilibre budgétaire initialement estimé  8061,013 milliards Fcfa, l’on note un nouveau montant de  8415,390 milliards Fcfa, en raison de l’appui aux entreprises suite à l’impact de la Covid-19, selon le ministre du Budget et du ¨Portefeuille de l’Etat Moussa Sanogo. Qui a par ailleurs annoncé que la Côte d’Ivoire bénéficiera d’appui extérieur.

Ainsi, pour accroitre l’efficacité du recouvrement des recettes intérieures et  poursuivre la maitrise des charges de fonctionnement a fin d’assurer l’équilibre en ressources et en charges le budget 2021  de 8621,1 milliards Fcfa, les acteurs s’instruisent sur  le manuel des statistiques de finances publiques du Fonds monétaires international (Fmi). Ces séances de réflexions aboutiront à la validation du  Tableau des opérations financière  (Tof) de l’administration publique pour l’année 2019. Des phases de renforcement sur  la  méthodologie d’évaluation  des performances fiscales et budgétaires seront également dispensées aux participants.

Pour le directeur général  adjoint du Trésor public, cette rencontre a pour objectif  « d’assurer le suivi et la coordination efficace des politiques budgétaires, ainsi que la cohérence des programmes financiers ». Pour lui, le Tableau des opérations financière (Tof)  favorise une bonne assurance du suivi et de  la coordination efficace des politiques budgétaires et leur  cohérence dans des programmes financiers.

Perçu comme un instrument qui permet chaque année de faire une comparaison des données sur la gestion financière des pouvoirs publics, ce tableau  des opérations en instance de validation a sa raison d’être. Surtout quand on sait que le budget 2021 a été rectifié en raison  nécessité la présence du ministère du Budget et du Portefeuille de l’État, la Direction générale de l’économie  (Dge), la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique (Dgtcp), la direction générale des douanes, la Direction générale des impôts (Dgi), la Cnps,  et la Caisse générale de retraite (Cgrae).

issouf.kamagate@lekiosque-deleco.com

Commenter cet article