Burkina Faso : L’accès à l’eau potable, une des priorités du PNDES 

Publié le par Rédaction

Burkina Faso : L’accès à l’eau potable, une des priorités du PNDES 

Le Président de la République du Burkina Faso, Roch Marc Chrisrian Kaboré   Christian Kaboré, s’est engagé à porter à 100% le taux d’accès à l’eau potable « en milieu urbain et rural, en réalisant et en réhabilitant des ouvrages d’approvisionnement en eau potable ».

Dans ses prévisions le locataire du Kosyam envisage la construction de 1 500 forages en moyenne par an et la réalisation d’autres ouvrages d’adduction d’eau potable. Il avance que le nombre de barrages construits devra passer de 02 en 2015 à 14 en 2020 et le nombre de barrages réhabilités de deux à 18.

« Il s’agit à terme d’assurer zéro corvée d’eau pour les femmes. Des dispositions ontété prises pour accélérer la mise en œuvre de ce volet sensible du PNDES et aujourd’hui, des progrès sont enregistrés », explique la Présidence burkinabè.

.Dans le magaine « Lettre aux Burkinabè », l’on note que sur  100 Burkinabè, plus de 73 ont accès à l’eau potable. « Un accent particulier est mis sur l’équipement, en milieu rural, des écoles et centres de santé en points d’eau potable. Dans ce sens 2 336 forages équipés de pompes à motricité humaine ont été réalisés, dont 1713 communautaires, 537 dans des écoles et centres de santé, et 86 privés. A cela s’ajoute la réhabilitation de 1 083 forages », fait comprendre ce bulletin.

Commenter cet article