Djibouti annonce le lancement officiel du Fonds Souverain de Djibout

Publié le par Rédaction

Djibouti annonce le lancement officiel du Fonds Souverain de Djibout

Les activités du Fonds Souverain de Djibouti (FSD) ont été officiellement lancées lundi 14 septembre au palais présidentiel de la capitale. Faisant suite aux décrets d'application promulgués le 24 juin 2020, un comité interministériel spécial s'est tenu sous la haute autorité du Président Ismaël Omar Guelleh, en présence du Premier Ministre, des membres du gouvernement et des administrateurs du Fonds.

Le Fonds Souverain se présente comme un instrument financier ambitieux et novateur, un accélérateur du développement. Il se donne comme mission prioritaire la modernisation de l'économie du pays, la croissance rapide d'un secteur privé compétitif et la valorisation du secteur productif public, l'un des instruments essentiels de cette transformation.

Parmi les personnalités présentes, les co-présidents de la banque d'affaires SouthBridge, MM. Donald Kaberuka (en visio-conférence) et Lionel Zinsou, ainsi que M. William Ediko, associé, qui ont accompagné la République de Djibouti dans la mise en place du Fonds. Également présent, Maître Amir Jahanguiri, associé du cabinet d'avocat Willkie Farr & Gallagher, conseil du gouvernement dans le cadre de ce projet.

La tenue du comité interministériel a également été l'occasion d'officialiser la nomination du Directeur général du FSD, le Sénégalais Mamadou Mbaye. Ce professionnel de la finance, diplômé de l'École polytechnique et de l'École nationale de la statistique et de l'administration économique (ENSAE) en France, a cumulé une longue expérience dans les secteurs privé et public. Il était précédemment vice-président du Fonds souverain d'investissements stratégiques du Sénégal (Fonsis).

La création du FSD est une mesure phare de la « vision 2035 », stratégie de développement à long terme de la République de Djibouti qui vise à positionner le pays en hub commercial, logistique, portuaire et numérique de premier plan.

Institué sous forme d'une société anonyme de droit privé dont le seul actionnaire est et demeurera l'État de Djibouti, le Fonds a pour but de « rassembler » les richesses nationales pour démultiplier la capacité de Djibouti à investir rapidement. Le FSD permettra de mieux maîtriser les projets tout en privilégiant les intérêts nationaux et stratégiques du pays. Le FSD jouera le rôle de partenaire solide et engagé recherché par les investisseurs extérieurs et nationaux.

Le Fonds agit à la fois pour la croissance et pour l'emploi d'aujourd'hui tout en travaillant sur la création d'une économie diversifiée et la constitution de réserves pour les nouvelles générations. C'est un instrument intergénérationnel qui rapproche les exigences du court terme avec celles du long terme.

Enfin, la transparence et la gouvernance sont des éléments-clé de la légitimité et de la crédibilité du Fonds. Dans ce domaine, le FSD est placé au niveau des meilleurs standards internationaux en matière d'indépendance et de responsabilité de ses organes de gestion, de gouvernance d'entreprise, de transparence et de rapport de performance, en conformité avec la loi djiboutienne et les Principes de Santiago.

Commenter cet article