Assurance : AMGS, l’entreprise qui veut faire bouger les lignes

Publié le par Rédaction

Membre de l’institut des actuaires français et membre d’honneur de l’association des actuaires africains, l’Ivoirien Ibrahima MEITE a occupé de hautes fonctions au sein des deux plus grands groupes d’assurance en Afrique francophone.
Successivement Directeur Central Technique au sein de la holding du groupe Sunu, DGA de la filiale Sunu IARD Cote d’Ivoire, il intègre le groupe NSIA en qualité de Directeur Technique et Actuariat Groupe cumulativement à la fonction de DG de Nelson Ré, captive du groupe NSIA. 

Rompu au métier de l’actuariat et des assurances, il crée le cabinet African Mutual Global Services (AMGS SA).

Cette structure s’est assignée comme objectif de soutenir les compagnies d’assurance et les entreprises dans le placement de leurs risques sur le marché financier. En outre, le cabinet vise une vulgarisation des produits d’assurance en se basant sur l’innovation.

Assurance : AMGS, l’entreprise qui veut faire bouger les lignes

En tant que membre de l’Institut des actuaires français, pouvez-vous nous donner plus de détails sur la définition de l’actuariat ?

C’est toute la science qui permet à un tiers de faciliter la prise de décision en s’appuyant sur des modèles mathématiques. Je le résume à la maîtrise de la technique de modélisation et de quantification des risques. 

L’actuariat se retrouve dans tous les secteurs d’activité, car on utilise des modèles économétriques, partout, pour une prise de décision. Et l’un des domaines de prédilection dans lequel exercent les actuaires est le monde des assurances. Il faut néanmoins souligner que cette technicité s’est développée dans les banques, les institutions de prévoyance, les entreprises et même les gouvernements comme au Royaume Uni.

L’actuariat est une discipline transversale au sein de tous les secteurs d’activités. Lire la suite
 

Commenter cet article