Covid 19 : La BEI et Afreximbank s’unissent pour apporter 300 millions  d’Euros pour la riposte

Publié le par Isaac Le Blanc

Covid 19 : La BEI et Afreximbank s’unissent pour apporter 300 millions  d’Euros pour la riposte

Le guichet de prêt de la Banque européenne d'investissement (Bei) et la Banque africaine d'import-export (Afreximbank), la première institution multilatérale de financement du commerce en Afrique, décaissent  300 millions d'euros de financement pour soutenir la résilience et le redressement des pays africains en réponse à la pandémie Covid-19.

 «Une fois de plus, la Banque européenne d'investissement renforce notre coopération étroite avec Afreximbank pour débloquer des investissements à fort impact des entreprises à travers l'Afrique. Un montant total de 300 millions d’euros a été mis à disposition grâce au soutien accéléré et à la réponse mondiale de la BEI dans le cadre de Team Europe », a déclaré Ambroise Fayolle, vice-président de la Banque européenne d'investissement,.

Ces fonds permettront aux entreprises de tout le continent de disposer du fonds de roulement nécessaire pour maintenir les emplois et maintenir les importations vitales. Il consacre également au moins un quart du capital à l'atténuation et à l'adaptation au changement climatique, aidant l'Afrique à maximiser les opportunités d'une reprise verte.

Le package  de soutien est la première réponse accélérée au Covid-19 pour toute la région subsaharienne dans le cadre de l'initiative Team Europe de la Bei - un paquet de 6,7 milliards d'euros pour aider les pays les plus vulnérables et les plus exposés à répondre à la crise sanitaire immédiate et à atténuer les impacts sociaux et économiques et renforcer la résilience pour l'avenir.

 Cet appui à l'Afrique subsaharienne fourni avec  l’apport d’Afreximbank est structuré en deux parties.  Cet investissement redéploie 200 millions d'euros de fonds précédemment alloués aux investissements liés au commerce, en les dirigeant spécifiquement vers les secteurs les plus touchés par la pandémie. Reconnaissant le besoin urgent de soutien, Afreximbank et la BeiI injectent également 100 millions d'euros supplémentaires dans le paquet. Cette combinaison de fonds existants et de nouveaux fonds, en plus de la position d'Afreximbank sur le terrain, signifie que le soutien peut être activé immédiatement.

Une partie du programme de soutien visera à permettre  au commerce transfrontalier  la fourniture et d'équipements médicaux essentiels pour ralentir la propagation du Covid-19. En outre, l'ensemble de soutien financera les investissements à long terme dans l'expansion du commerce, contribuant à la fois à la disponibilité des biens et à la croissance de la prospérité économique. Le paquet soutiendra les États membres participants d'Afreximbank, dont 46 font partie de l'Accord de Contonou en Afrique subsaharienne.

Deux domaines d'intervention clés en Afrique sont les femmes dans les affaires et la révolution verte. En conséquence, une partie de l’investissement ciblera les entreprises détenues ou gérées par des femmes. En outre, au moins 25% des fonds alloués dans le cadre du partenariat seront affectés à des projets verts, tels que les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique et les mesures d'adaptation au changement climatique.

Le professeur Benedict Oramah, président d'Afreximbank, a indiqué: «En tant que voisins continentaux, l'Europe et l'Afrique doivent s'unir contre la pandémie mondiale. Le financement annoncé aujourd'hui est le bienvenu non seulement parce qu'il répond à un besoin urgent, mais parce qu'il est déployé de toute urgence.Grâce à l'expérience conjointe d'Afreximbank et de la BEI, le soutien atteindra rapidement les personnes les plus touchées et sera soigneusement conçu pour avoir le plus grand effet sur la reprise post-pandémique. »

 

Isaac.leblanc@lekiosque-deleco.com

 

Commenter cet article