En Afrique, les flux financiers illicites entrainent des pertes de 50 et 80 milliards de dollars/an

Publié le par Kamagaté Issouf

En Afrique, les flux financiers illicites entrainent des pertes de 50 et 80 milliards de dollars/an

L’Afrique perd chaque année 17 milliards d’Euros de recette fiscales. Un gap consécutif aux flux financiers illicites, qui entrainent des pertes de 50 à 80 milliards de dollars/ an, indique un rapport sur la lutte contre la fraude fiscale et le blanchiment d’argent en Afrique, intitulé « la transparence fiscale en Afrique ».

Si ce rapport  reconnait des bonds positifs réalisés par les pays africains dans la lutte contre la fraude fiscale, il souligne  néanmoins la nécessité pour ces pays de s’engager davantage dans la mobilisation des recettes fiscales, « une préoccupation renforcée par le contexte de la pandémie due au coronavirus ».

Pour la responsable du Secrétariat du Forum mondial, Zayda Manatta, « cinq pays d’Afrique ont comptabilisé près de 12 millions de dollars de revenus supplémentaires et huit pays d’Afrique ont recueilli 189 millions de dollars de revenus supplémentaires entre 2014 et 2019».

Selon le directeur chargé de la Gouvernance et de la gestion des finances publiques à la Bad, Abdoulaye Coulibaly, le développement  du programme de transparence fiscale  exige la collaboration avec s avec les partenaires régionaux et internationaux sont indispensables. Et s’inscrit pleinement dans les  Objectifs de développement durable (Odd) voire l’agenda 2063 de l’Union africaine et  « High 5 ».

issouf.kamagate@lekiosque-deleco.com

Commenter cet article