Côte d’Ivoire : Rude bataille entre les champions locaux et les grands groupes européens du BTP

Publié le par Kamagaté Issouf

Côte d’Ivoire : Rude bataille entre les champions locaux et les grands groupes européens du BTP

Selon une étude menée par le Groupement ivoirien des bâtiments  travaux publics (Gibtp), le secteur  du bâtiment et des travaux publics (Btp) enregistre plus de 28 000 emplois directs et une masse salariale de plus de 70 milliards Fcfa, avec une contribution aux recettes fiscales de l’ordre de 19 milliards Fcfa.

Dominé essentiellement par les  entreprises à capitaux ivoiriens qui constituent près de 90% de l’effectif des entreprises, le secteur des Btp connait une forte concurrence entre les champions locaux (Pfo, Lra, Nseci etc) et les grands groupes européens (Colas Franzetti…).Cette ouverture des marchés a aussi permis à certaines entreprises ivoiriennes d’être plus compétitives, dans la mesure où  Huit  champions ivoiriens figurent au top 20 des entreprises du Btp .

Il faut cependant reconnaitre que ces grandes entreprises qui ne représente que 5% des  entreprises formelles opérant dans le secteur- 2905 sont constituées de petites et moyennes entreprises-réalisent plus représentent 83% du chiffre d’affaires de la profession et emploient près de 20 000 salariés soit près de 2/3 de l’effectif des salariés du secteur.

L’étude relève le manque d’expérience des ingénieurs sortis des écoles ivoiriennes. « Le savoir-faire ivoirien connaît en conséquence des limites. Avec la demande croissante du secteur, l’offre actuelle est loin d’être satisfaisante, les risques de pénurie de compétences et de mains d’œuvre qualifiées sont très probants et imminents », fait remarquer l’enquête menée par le Groupement ivoirien des bâtiments  travaux publics. 86% des effectifs sont des nationaux et seulement 24% du personnel ivoirien intervient dans les fonctions d’encadrement ; ce qui est une illustration de la dépendance du savoir-faire étranger.

Cependant, le secteur du Btp est en nette croissance, en témoigne Le nombre d’employés qui  est passé de 15 314 en 2012 à 28 294 en 2016, soit une progression de 85% ; Et environ 8 emplois sur 10 sont stables.

issouf.kamagate@lekiosque-deleco.com

 

Commenter cet article