Baisse des pertes forestières, la gestion durable des forêts en plein essor

Publié le par Rédaction

Baisse des pertes forestières, la gestion durable des forêts en plein essor

Selon les principales conclusions d'un rapport publié tous les cinq ans par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture Nations (FAO), la déforestation se poursuit à l'échelle mondiale, bien qu'à un rythme plus lent, avec 10 millions d'hectares par an convertis à d'autres fins depuis 2015, soit une baisse de 12 millions d'hectares par an ces cinq dernières années.

Les principales conclusions de l'édition 2020 de l'Evaluation des ressources forestières mondiales (FRA 2020) ont été publiées aujourd'hui avec une publication interactive appelée " Une nouvelle perspective : Evaluation des ressources forestières mondiales 2020". Le rapport entier, qui incluera les données de chaque pays couvert, sera publié à une date ultérieure.

Selon le rapport, on compte aujourd'hui 4,06 billions d'hectares de forêts à travers le monde, soit 0,52 hectare pour chaque personne sur Terre. Sur une base nette, en prenant également en compte l'extension des forêts, la zone forestière mondiale a diminué de 4,7 millions d'hectares par an depuis 2010.

Près d'un tiers de la surface terrestre mondiale est recouverte de forêts, qui fournissent tout un éventail de matériaux et de services tout en contribuant aux moyens d'existence de millions de personnes.

 " Les forêts jouent un rôle important dans nos vies et on peut aussi bien les retrouver dans notre alimentation que dans nos meubles de maisons. Nous ressentons également leur présence lorsque nous respirons un air plus propre, nous devons donc travailler plus dur et travailler ensemble, au niveau des secteurs forestiers et agricoles, afin de ralentir la déforestation,'' a déclaré Maria Helena Semedo, Directrice générale adjointe, Division climat et ressources naturelles. "Nous sommes ravis d'apprendre que de plus en plus de zones forestières font l'objet de plans de gestion sur le long-terme qui sont essentiels en vue d'atteindre l'Objectif de développement durable numéro 15,''a-t-elle ajouté.

L'ODD 15 appelle à protéger, à restaurer et à promouvoir l'utilisation durable d'écosystèmes terrestres. Le rapport sur l'Evaluation des ressources forestières mondiales est un composant essentiel des 15 indicateurs clés des ODD - sous tutelle de la FAO - car il compile les données portant sur les proportions de zones forestières et sur les progrès réalisés en matière de gestion durable des forêts. Aujourd'hui, 2,05 billions d'hectares de forêts, soit plus de la moitié du total, font l'objet de plans de gestion.

 " L'Evaluation des ressources forestières mondiales donne à voir l'étendue des forêts à travers le monde, faisant de ce rapport un outil essentiel en vue d'élaborer des bonnes politiques et pratiques et des investissements ciblés ,'' a déclaré Mette Wilkie, Directrice, Division des politiques et des ressources forestières, qui a notamment salué la collaboration entre la FAO et un réseau mondial de plus de 700 experts qui ensemble ont harmonisé les méthodes et examiné plus de 60 facteurs dans 236 pays et territoires afin de produire cette évaluation.

Des progrès tangibles

L'un des avantages notables mis en lumière dans ces dernières évaluations est que la zone forestière située dans les zones protégées à travers le monde a augmenté de 191 millions d'hectares depuis 1990 et à présent 18 pour cent des forêts mondiales se situent dans des zones protégées. L'Amérique du Sud abrite la plus grande partie de ces dernières.

‘'Cela signifie que le monde a atteint et surpassé, en ce qui concerne les forêts, l'Objectif d'Aichi, qui consistait à protéger au moins 17 pour cent de la zone terrestre d'ici 2020, '' a indiqué, Anssi Pekkarinen, expert en foresterie qui a coordonné l'évaluation.

Voici quelques-unes des principales conclusions : La superficie forestière mondiale a diminué de 178 millions d'hectares depuis 1990, soit plus ou moins l'équivalent de la taille de la Libye; La superficie forestière a augmenté en Asie, en Océanie et en Europe pendant cette dernière décennie tandis que le taux le plus élevé de pertes forestières nettes a été enregistré en Afrique et en Amérique du Sud;Les forêts primaires représentent près de 1,11 billion d'hectares;Environ 30 pour cent de l'ensemble des forêts est utilisée pour produire des produits ligneux et non ligneux;La proportion des forêts consacrée à la protection du sol et de l'eau est en hausse;La plupart des zones forestières - 93 pour cent du total - consistent en des forêts se régénérant naturellement tandis que le reste est planté;Le stock total de carbone forestier a diminué au fur et à mesure que diminue le couvert forestier bien que la densité des stocks de carbone ait légèrement augmenté ces trois dernières décennies.

Commenter cet article