Côte d’Ivoire : 771 milliards décaissés pour le paiement de la dette intérieure

Publié le par Kamagaté Issouf

Côte d’Ivoire : 771 milliards décaissés pour le paiement de la dette intérieure

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly a révélé, lors d’une réunion du Comité technique de concertation État-secteur privé, que depuis le début de l’année, 771 milliards Fcfa ont été décaissés pour le paiement de la dette intérieure du secteur privé.

«Le premier sujet portait sur les questions de dettes. Le secteur privé a émis le vœu de voir la question de la dette intérieure traitée avec beaucoup de diligence. Nous leur avons indiqué que beaucoup d’efforts ont été faits en rappelant que depuis le début de l’année jusqu’à maintenant il y a un montant de 771 milliards FCFA qui a été payé au secteur privé en terme de dette intérieure», a indiqué le ministre. Ajoutant de ce fait l’urgence de créer les conditions « plus optimales »  afin de permettre à notre secteur privé national  « de jouer pleinement sa partition en tant que créateur de richesses et grand pourvoyeur d’emplois ».

Au cours de cette rencontre qui a réuni des membres du gouvernement et des organisations patronales, le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire, Touré Faman a exprimé sa joie face à l’action du gouvernement visant à respecter sa promesse de paiement de la dette intérieure tout en évoquant des points à améliorer. « Nous sommes venus pour débattre, mais nous pouvons dire qu’il y a eu une avancée au niveau des préoccupations du secteur privé. Concrètement des efforts sont faits par le gouvernement, mais nous souhaitons que les choses s’améliorent », a-t-il affirmé.  

Ainsi, les questions de fiscalité et de parafiscalité sectorielle;- la gestion de la dette intérieure fournisseurs ;- la compétitivité des infrastructures portuaires et de certains intrants pour le secteur manufacturier sont entre autres les préoccupations auxquelles le secteur privé souhaitent avoir des améliorations.

Allant dans le même sens que le président de la Chambre de commerce, le ministre a soutenu : « La bonne dynamique qui prévaut en ce qui concerne le Partenariat Etat/Secteur Privé et les résultats remarquables que nous avons obtenu sur le climat des affaires ne doivent pas nous faire perdre de vue la nécessité de redoubler d’ardeur tant il est vrai que d’importants défis demeurent pour accroître davantage les performances du Secteur Privé et de notre économie ».

issouf.kamagate@lekiosque-deleco.com

 

Commenter cet article