Bad : Le capital enregistre une augmentation de 115 milliards de dollars

Publié le par Kamagaté Issouf

Bad : Le capital enregistre une augmentation de 115 milliards de dollars

La Banque africaine de développement réalise la plus importante augmentation de capital dans son histoire (115 milliards Fcfa). Avec  cette hausse, le capital de la Banque fera plus que doubler, passant de 93 à 208 milliards de dollars. C’était au cours de la réunion des gouverneurs, ce jeudi 31 octobre à Abidjan-Cocody.

Pour la Bad, cette augmentation lui garantit le maintien da sa notation triple A et renforce son leadership en matière de financement  du développement du continent.

Le présidente de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, a indiqué: «Nous avons beaucoup accompli, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Notre responsabilité est d’aider très rapidement à améliorer la qualité de vie des populations africaines. Cette augmentation de capital générale représente un engagement très fort de tous nos actionnaires pour voir des projets de meilleure qualité qui auront un impact significatif sur la vie des personnes en Afrique - dans les villes, dans les communautés rurales et pour des millions de jeunes et de femmes. "

Au cours des quatre dernières années, les cinq grandes priorités de la Banque ont donné des résultats impressionnants sur le terrain, notamment en aidant à connecter 16 millions de personnes à l’électricité, 70 millions de personnes bénéficiant de technologies agricoles pour renforcer la sécurité alimentaire; 9 millions de personnes ont eu accès à des financements par le biais d'entreprises de sociétés du secteur privé; 55 millions de personnes ont eu un meilleur accès aux services de transport; et 31 millions de personnes ayant accès à l'eau et à l'assainissement.

Présidant la cérémonie d’ouverture, le Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara a reconnu les efforts de la banque dans la réalisation des infrastructures, même si un gap de près de 60 milliards n’est pas à occulter. « l'intégration des priorités du continent dans le" Top 5 "indique que le groupe de la Banque africaine de développement est un partenaire stratégique des gouvernements africains », a souligné Alassane Ouattara.

Pour Adesina, la Bad jouera toujours son  rôle de premier plan dans le développement des infrastructures, renforçant l'intégration régionale, contribuant à concrétiser les ambitions de la zone de libre-échange continentale africaine etc.

issouf.kamagate@lekiosque-deleco.com

Commenter cet article