Musique : Arafat imprime sa marque sur le coupé décalé et s’en va!

Publié le par Kamagaté Issouf

Musique : Arafat imprime sa marque sur le coupé décalé et s’en va!

Au lendemain du décès de leur idole, les Chinois (fan club de DJ Arafat)  et la grande majorité des Ivoiriens, en compagnie de la famille du défunt, se sont rendus sur les lieux de l’accident d’Ange Didier Huon dit DJ Arafat (vers la pharmacie de la 8 e tranche Angré), pour déposer des gerbes de fleurs, en mémoire à l’artiste qui a rendu finalement l’âme à la polyclinique des Deux Plateaux le mardi 13 août. C’est dans la nuit du dimanche au lundi que le drame est survenu entre Yôrôbô (DJ Arafat) et un véhicule de marque Ford. Selon des témoins le choc a été tellement violent qu’il n’a laissé aucun passant et piéton indifférent.

Ainsi, comme l’accident dans lequel il a  été  victime, l’annonce de la mort de l’une des icônes de la musique ivoirienne et du coupé décalé (Arafat), quelques heures après, a créé un autre choc en pleine célébration de la fête de l’Aid el Kébir ou la fête de la Tabaski. Selon une source, c’est l’un des membres du staff, du nom d’Habib Marouane, qui a pris son courage pour donner les nouvelles de l’artiste  aux Chinois postés devant la clinique : « …Aujourd’hui, DJ Arafat est mort. C’est la vérité » dans une voix étreinte. Une nouvelle surprenante qui a fait monter la tension du côté des Deux Plateaux. La plupart des Chinois n’y croient toujours pas. « Donc comme ça Yôrô est mort, ce n’est pas possible », lance un fan de l’artiste.

Inimaginable pour certains, réalité pour d’autres, une chose est sûre Arafat a imprimé  sa marque sur le coupé Décalé, en portant le flambeau laissé par Douk Saga et ses amis (Molare, Bôrô Sandji, Lino Versace, Serge Defalet, Jean Jacques Kouamé, Chacoule, Kuyo…). Appelé parfois Commandant Zabra, Daïshikan ou encore Zeus, Arafat Dj savait promouvoir son art en le rythmant avec des paroles d’adversité, de  clash et défis, qui étaient souvent mal perçues par des de nombreuses personnes. Mais comme le racontait un show biz maker : « Les clash d’Arafat avait une approche marketing. Et il poussait les autres artistes à travailler encore dur ». Est-ce à dire que le coupé décalé n’aura plus cette force, après le décès de Berus Sama ? En tout cas, de nombreux mélomanes ont adhéré à son mouvement.

D'Abidjan à Bouaké, San Pedro en allant à Ouagadougou, Lagos Yaoundé, les fans de Dj Arafat sont tous bouleversés par la nouvelle. Les réseaux sociaux sont inondés de message de compassion  à l'endroit de la famille du défunt. cette mort, vue comme un couperet  au couplée cynique, dérange toujours , surtout la majorité des adolescents qui se reconnaissaient en lui et qui vivaient son art par procuration.

Désemparée, attristée et profondément meurtrie, la famille de l’artiste est aujourd’hui sans  Voix.

issouf.kamagate@lekiosque-deleco.com

Commenter cet article