Promotion des mathématiques : La BAD et l'Institut panafricain des sciences mathématiques  signent un partenariat 

Publié le par Kamagaté Issouf

Promotion des mathématiques : La BAD et l'Institut panafricain des sciences mathématiques  signent un partenariat 

La Banque africaine de développement (Bad) et l'Institut panafricain des sciences mathématiques (Aims) ont signé lundi un protocole d'accord pour renforcer l'éducation, la formation et la recherche dans le domaine des sciences mathématiques en Afrique, appris Le Kiosque de l'Eco.
 

S’exprimant lors de cette signature, la vice-présidente à l'Agriculture et au Développement humain de la Banque africaine de développement (Bad), Jennifer Blanke, a insisté sur le solide partenariat entre la banque et l'Aims-Nei. « Le protocole d'accord instaure un cadre pour la mise en œuvre du partenariat », a-t-elle déclaré.

Ce partenariat pose les bases de la collaboration entre les deux institutions en matière de recherche et d'innovation mathématique avancée dans les domaines clés des enjeux de développement du continent. Il permettra également de faciliter la conception et la mise en œuvre de nouveaux projets et programmes et une collaboration approfondie lors d'événements relatifs aux sciences et technologies.

Thierry Zomahoun, président-directeur général de l'Aims a indiqué : « L'Afrique ne peut pas rester en retrait pendant que les autres imaginent la technologie et que nous en sommes les consommateurs. Si nous voulons tirer parti de l'intelligence artificielle et d'autres technologies de pointe et rivaliser à l'échelle mondiale, nous devons former les chercheurs et les ingénieurs qui créent les équations et algorithmes à l'origine des technologies transformatrices. C'est ce que nous faisons à l'AIMS et nous sommes impatients de mettre en œuvre ce partenariat avec des projets transformateurs visant à servir les pays et les industries d'Afrique».

Depuis sa création en 2003, l'Aims a diplômé en master des sciences mathématiques près de 2 000 étudiants issus de 43 pays (32 % de femmes) au sein de ses six centres.  

 

issouf.kamagate@lekiosque-deleco.com

Commenter cet article