Côte d’Ivoire : La SFI lance à Abidjan "l’Agribusiness Market Ecosystem Alliance"

Publié le par Kamagaté Issouf

Côte d’Ivoire : La SFI lance à Abidjan "l’Agribusiness Market Ecosystem Alliance"

La Société financière internationale (Sfi), filiale du groupe de la Banque mondiale, a procédé  le mardi 16 avril,en compagnie d’autres  partenaires, au lancement de la section  Côte d’Ivoire de l’« Agribusiness Market Ecosystem Alliance » (Amea). Qui est une alliance internationale multipartite d'organisations diverses qui considèrent l’agriculture comme une entreprise dotée d’une force collective et d’un pouvoir transformateur, et qui a pour mission d'accroître les capacités professionnelles des organisations agricoles.

Olivier Buyoya, Représentant régional de la Société financière internationale (Sfi) pour la Côte d'Ivoire, la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone.

Olivier Buyoya, Représentant régional de la Société financière internationale (Sfi) pour la Côte d'Ivoire, la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone.

Cette cérémonie qui a mobilisé les représentants du secteur privé , des institutions financières, des coopératives agricoles, des organisations internationales et des Ong, découle d’un fait : Le  secteur agricole ivoirien,  pourvoyeur de 49% des emplois aux travailleurs en activité et caractérisé par son potentiel impressionnant (la Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial de cacao et de noix de cajou ; elle exporte également de l'huile de palme, du coton, des ananas, des mangues et des bananes) est confronté à certains problématiques. « Le pays fait face à des défis liés, entre autres, à la faible transformation des produits agricoles, à la qualité insuffisante de certains produits et aux pertes post récolte dans certaines chaînes de valeur. Un autre problème demeure la professionnalisation effective des OPA qui, malgré leur engagement et leurs efforts, peinent à améliorer de façon substantielle les conditions de vie de leurs membres », a déploré Olivier Buyoya, Représentant régional de la Société financière internationale (Sfi) pour la Côte d'Ivoire, la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone.

A en croire le Représentant de la SFI, les Organisations professionnelles agricoles, cœur du système agricole ivoirien, ont plus que jamais besoin d’être accompagnées afin d’offrir de meilleures conditions de vie et de travail à leurs membres.

Panel sur l'importance de l'Amea dans les projets agricoles ivoiriens

Panel sur l'importance de l'Amea dans les projets agricoles ivoiriens

En claire, L'Agribusiness Market Ecosystem Alliance s'emploiera à améliorer la qualité et la performance des chaînes de valeur de l'agriculture et de l'agro-industrie en Côte d'Ivoire en mettant à disposition le matériel de formation, les outils d'évaluation et les listes de prestataires de services nécessaires pour soutenir le renforcement des capacités des coopératives et des fournisseurs d'intrants agricoles du pays. Car, indique la Sfi, elle « offre une opportunité unique pour chacune des entités d’unir leurs expertises en vue d’aider les Organisations professionnelles agricoles à mieux se structurer et à gérer plus efficacement leurs ressources.

Marc Steen, Chef de Projet de la Cnfa et membre du secrétariat de l'Amea, a pour sa part indiqué : «La mise en place d'une plateforme Amea en Côte d'Ivoire avec des partenaires crédibles comme la Sfi est une occasion unique de tirer parti de l'expertise et de l'expérience d'organisations et d'institutions spécialisées pour aider les organisations de producteurs à atteindre leur plein potentiel, fournir des services de qualité à leurs clients et améliorer la visibilité des produits agricoles provenant de la Côte d'Ivoire ».

issouf.kamagate@lekiosque-deleco.com

Commenter cet article