8th Building African Financial Market : Les acteurs du marché financier veulent plus s’orienter vers des investissements productifs

Publié le par Kamagaté Issouf

8th Building African Financial Market : Les acteurs du marché financier veulent plus s’orienter vers des investissements productifs

Favoriser la mobilisation de l’épargne longue disponible pour l’orienter vers des investissements productifs. C’est l’ambition future de la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm), commissaire générale de la 8e édition de  l’initiative Building african Financial markets (Bafm), qui a ouvert ses portes ce jeudi 25 avril à Abidjan (Côte d'Ivoire), en présence du vice-Président de la République, Daniel Kablan Duncan.

Réunissant les acteurs majeurs du marché financier africain (principales bourses africaines représentant plus de 1100 milliards de dollars de capitalisation boursière), ce séminaire, qui s’étend sur deux jours a pour thème : " Le capital humain : un pilier de la compétitivité des marchés de capitaux africains". Pour le directeur général de la Brvm, Dr Edoh Kossi Amenouve, par ailleurs vice-président de l’Association des bourses africaines (Asea), le Bafm est le rendez-vous le plus important de l’Asea. « C’est l’occasion annuelle donnée aux différents acteurs des marchés de capitaux africains d’échanger sur des thèmes d’actualité et de rechercher des solutions concrètes pour le développement de nos marchés à l’égard desquels les attentes sont très importantes pour le financement et la soutenabilité de la croissance de notre continent », a ajouté Dr Edoh Kossi Amenouve.

A en croire le président de l’Asea, le marocain Karim Hajji, il reste profondément convaincu « du rôle important que peuvent jouer les bourses africaines, capables de réunir des investisseurs locaux et internationaux; et les gouvernements et les entreprises d’autre part ». Lors de son allocution, il a salué le gouvernement ivoirien pour son implication dans l’organisation de cette 8ème édition. Avant d’affirmer que les bourses africaines se sont fixées comme objectif de devenir des vecteurs de transformation économique et sociale pour l’Afrique en 2025.

Le vice-Pprésident de la République de Côte d’Ivoire, Daniel Kablan Duncan, a rappelé le rôle important que les marchés de capitaux africains doivent jouer pour l’émergence des pays africains et assuré les bourses africaines du soutien des plus Hautes autorités ivoiriennes sous le leadership  du Chef de l’Etat Alassane Ouattara.

issouf.kamagate@lekiosque-deleco.com

Commenter cet article