Côte d’Ivoire : Guillaume Soro, dissident ou adversaire politique du RHDP?

Publié le par Kamagaté Issouf

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro, dissident ou adversaire politique du RHDP?

Ce vendredi, 15 février, à sa résidence à Abidjan Marcory, l’ex président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro  a dribblé toute la presse. Venue massivement pour entendre des  paroles fortes, ou encore des critiques acerbes de Soro envers le Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp unifié) et son Président Alassane Ouattara, la presse n’a entendu régulièrement que deux mots : Le comité politique (Cp).

En effet, L’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, a signé  ce même vendredi l’acte fondateur dudit Cp. Qui, dit-il,  sera l’outil qui va "préparer sa participation aux débats et à la vie publique". Il précise  que «le Comité politique qui vient de naître, n’est pas un parti politique, mais il participera à l’expression démocratique en Côte d’Ivoire.  

Alors, pourquoi ne crée-t-il pas un parti politique s’il veut aller chercher le fauteuil ? Guillaume Soro est-il encore un membre dissident du Rhdp?  Se sont interrogés certains journalistes qui ont suivi  cette conférence.

Aussi, il a dit ne pas revenir sur sa déclaration extraite d’une de ses vidéos  concernant le comportement de l’exécutif.  Pour l’ancien Premier ministre, l’actualité c’est le Comité politique, qui   est la conséquence de ce qu’il a affirmé suite à sa démission de la tête du Parlement ivoirien le 8 février dernier. Affirmation selon laquelle il n’était plus astreint au droit de réserve. « Après avoir occupé des fonctions à un certain niveau de l’Etat, l’on ne peut révéler des secrets d’Etat », semblait –il indiquer.En tout cas, ce vendredi, c’est un Guillaume Soro un peu réservé et peu prolixe que la presse a observé.

Sur la question de son avenir politique notamment s’il confirmait sa candidature pour la présidentielle de 2020, l’ex-président de l’Assemblée nationale a répondu qu’il s’en tenait à sa déclaration d’il y’a quelques jours, dans laquelle il affirmait qu’il ‘’quitte le tabouret pour aller chercher le fauteuil plus confortable’’. Contrairement aux propos du chef de l’Etat, Alassane Ouattara dans une interview au confrère de RFI, traitant Guillaume Soro de ‘’Marxiste’’, celui-ci a toutefois  démenti. Affirmant : ’’Je ne suis pas marxiste, et le Comité politique n’est pas marxiste’’.

Concernant son idéologie actuelle, le député de Ferkéssedougou a fait remarquer : « Il ne faut pas confondre les alliances conjoncturelles et les convictions idéologiques des uns et des autres. En réaction à la Lettre du Continent qui aurait fait cas de mesure de rétorsions contre Guillaumes dans les jours à venir, ce dernier à répondu en ces termes : « ’honnêtement’’ je ne dispose d’aucun élément sur l’intention du régime ».

 

issouf.kamagate@lekiosque-deleco.com

Commenter cet article