Banques : Kenya Commercial Bank veut se lancer dans les fusions-acquisitions

Publié le

Banques : Kenya Commercial Bank veut se lancer dans les   fusions-acquisitions

«La prochaine frontière de croissance pour nous sur le marché sera la croissance externe, car il s'agit en définitive de prendre des parts de marché.», a indiqué le directeur général de Kenya Commercial Bank, Joshua Oigara (photo), qui envisage de procéder à des fusions-acquisitions pour gagner des parts de marché au cours des prochaines années, a rapporté l’agence Reuters le 28 janvier, citant un dirigeant de l’établissement.

Le secteur bancaire kenyan connaît une vague de consolidation, suite au plafonnement des taux d'intérêt décidé par la banque centrale en 2016, et au durcissement de la réglementation suite à la faillite de trois banques en 2015 et en 2016. C'est dans ce contexte qu'évolue enya Commercial Bank (KCB), la plus importante banque kenyane par la taille de ses actifs.

En 2017, Diamond Trust Bank a acheté Habib Kenya. En décembre dernier, le gouvernement s'est félicité de l’annonce de la fusion entre NIC Bank et la Commercial Bank of Africa.

Kenya Commercial Bank, qui opère également en Ouganda, en Tanzanie, au Rwanda, au Burundi et au Soudan du Sud, s'attend dans ce cadre à ce que les autorités de régulation  approuvent son achat d'actifs d’un montant de plus de 25 milliards de shillings (248,76 millions de dollars), auprès d'Imperial Bank, une banque qui a fait faillite en 2015. 

Commenter cet article