CPI : Maintien en détention de Laurent Gbagbo et Blé Goudé

Publié le par Kamagaté Issouf

CPI : Maintien en détention de Laurent Gbagbo et Blé Goudé

Coup de théâtre à la Haye, ce vendredi 18 janvier. La Cour pénale internationale a ordonné le maintien en détention de Laurent Gbagbo et de Blé Goudé.

C’est le mardi 15 janvier que la Cour avait demandé l’acquittement immédiat de l’ancien Président ivoirien et de son ministre de la Jeunesse Blé Goudé, de toutes les charges de crimes contre l'humanité prétendument perpétrés en Côte d’Ivoire en 2010 et 2011.

Bien que le Procureur ait fait appel,  le juge, Cuno Tarfusser.Le Procureur avait interjeté appel, mais Cuno Tarfusser, le juge, les a acquittés.

Ce mercredi 16 janvier 2019, la Chambre de première instance I de la Cour pénale internationale (« CPI » ou « la Cour »), à la majorité, Mme la juge Herrera Carbuccia joignant une opinion dissidente, a constaté qu'il n'y avait pas de circonstances exceptionnelles allant à l’encontre de la mise en liberté de M. Laurent Gbagbo et M. Charles Blé Goudé suite à leur acquittement.

Mais, dans la même soirée de ce mercredi 16 janvier, un nouvel appel  du procureur a été déposé le, entraînant la suspension de la remise en liberté de Laurent Gbagbo  par la Cour pénale internationale.

Si à Abidjan, l’on assistait à des manifestations de joie pour plusieurs partisans de l’ancien Président, des communes comme Abobo, Bouaké et Korhogo ont manifesté pour exprimé leur indignation face à cette décision d’acquittement la Cour.

Une nouvelle audience de leur détention est prévue en février 2019. En attendant, Laurent Gbagbo et Blé Goudé devraient encore rester à Scheveningen.

Issouf.kamagate@lekiosque-deleco.com

Commenter cet article