Côte d’Ivoire : Le crédit bancaire accordé au secteur privé continue d’augmenter à un rythme soutenu, selon l’OCDE

Publié le par Kamagaté Issouf

Côte d’Ivoire : Le crédit bancaire accordé au secteur privé continue d’augmenter à un rythme soutenu, selon l’OCDE

Dans le cadre d’un suivi des réformes de la Côte d’Ivoire dans la marche vers l’émergence, le Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économique(Ocde) a constaté que la courbe du crédit bancaire accordé au secteur privé ne cesse croître. Passant de 19.1% du PIB en 2014 à 22.4% en 2016, le crédit  a progressé de plus de 50% entre fin 2014 et fin 2016 (3 640 888 crédits fin 2014 et 5 500 923 fin 2016). Selon la commission bancaire.

« L’évolution positive du crédit peut s’expliquer par la hausse de la concurrence bancaire et la mise en place du bureau d’information sur le crédit (Bic) qui réduit le risque de prêt des banques », a analysé l’Ocde. Mais cette courbe en hausse pourrait être aussi la preuve de la mise en application de l’engagement des opérateurs économiques ivoiriens : « Transformer le mur de méfiance entre les Pme et les banques en pont de confiance de telle sorte que les Pme puissent compter sur les banques pour s'affirmer », comme l’avait souhaité Eric Kacou, président directeur général d'Es partenaire et  acteur du processus de la « Finance s'engage ».Une initiative qui met en compétition les banques les plus engagées à accompagner financièrement les Pme.

Créé en 2014, le Bureau d’information crédit joue un rôle majeur pour mieux évaluer le risque des futures demandes de crédit. « En avril 2018, plus d"un million de prêts de personnes physiques ou morales sont répertoriés dans la base du Bic, un résultat qui dépasse l’objectif fixé à 712 000 pour fin 2017, selon les statistiques.

Ainsi, avec la baisse continuelle des prêts non performants, le secteur bancaire « est aujourd’hui sain et solide », affirme le Centre de développement de l’Ocde.

 

issouf.kamagate@lekiosque-deleco.com  

Commenter cet article