Budget 2019 du Nigeria : Muhammadu Buhari à l’épreuve d’une relance économique lente

Publié le par Kamagaté Issouf

Budget 2019 du Nigeria : Muhammadu Buhari à l’épreuve d’une relance économique lente

Dans un climat de récession qui tarde à se refermer définitivement et de modèles de croissance sectorielle instables, au deuxième trimestre de 2018,  relevés il y a quelques mois par les institutions de Bretton Woods, la République fédérale du Nigeria  s’apprête à faire adopter le projet de loi du budget 2019, présenté devant les députés par le Président Muhammadu Buhari.

D’un montant de 28,80 milliards de dollars (8,83 trillions de nairas ), le budget 2019 est inférieur à celui de 2018 (9,12 trillions de nairas) .  Selon Muhammadou Buhari, 2,28 milliards de nairas de ce budget seront alloués aux dépenses et 2,1 milliards de nairas au service de la dette. «Bien que notre dette souveraine reste soutenable, nous devons augmenter notre capacité à mobiliser des ressources nationales pour réduire notre ratio dette/recette sur le moyen terme.», a soutenu le président du premier pays producteur de pétrole en Afrique. Qui note que ce  budget est basé sur les hypothèses d’une production moyenne de brut de 2,3 millions de barils par jour, a appris Le Kiosque de l'Eco. 

Malgré une hausse du produit intérieur brut (Pib) 1,81% au troisième trimestre 2018, contrairement  à la même période de 2017, le Nigeria fait face aux séquelles  de la récession qui avait plombé son économie. Car, au troisième trimestre 2018, le taux de chômage avait augmenté pour s’établir 23,1%. Même si le rythme de ralentissement de ce taux de chômage  augure des perspectives positives pour le pays et  montre les efforts réalisés par le gouvernement, caractérisés par une croissance économique de 1,50%, au deuxième trimestre 2018 et de 1,95% durant le premier trimestre, le Nigeria devrait stabiliser les croissances sectorielles pour la bonne marche de son économie.

issouf.kamagate@lekiosque-deleco.com

Commenter cet article